Broderie jacinthes

Mis à part la photo d’hier, je ne crois pas avoir évoqué la broderie au point de croix ici. Pourtant, cela fait quelques années que j’ai appris comment faire les points de croix et j’ai beau avoir délaissé ce passe-temps pendant une longue période, j’aime toujours autant faire de petites croix.

Il y a 20 ans, c’est ma mère qui m’a appris à broder. Elle brodait beaucoup (je me rappelle d’ailleurs d’un ouvrage où il lui manquait juste un peu de fil pour le terminer, mais impossible de retrouver la bonne teinte, je ne me rappelle pas si elle avait réussi à le finir) et c’est sans doute en la voyant faire, un jour d’ennui, que je lui ai demandé de m’apprendre.
Ma mère faisait beaucoup de loisirs créatifs et elle m’a appris beaucoup de choses : coudre des choses simples, faire les points de base au tricot et le point de croix donc (le crochet, je l’ai appris un peu avec Loonie, un peu toute seule avec les livres et la pratique).

Bref. C’est ainsi qu’un jour nous sommes allées à la mercerie du village et qu’elle m’a acheté un kit pour enfants, avec une grille en plastique souple, une grosse aiguille et des brins de laine. Je ne me rappelle plus le motif de ce kit, je me rappelle juste avoir été toute fière de broder « comme maman » et qu’il était de couleurs vives. J’ai dû en faire quelques uns comme cela, et puis après il y a eu l’engouement pour le tricot, l’adolescence (qui n’aide pas forcément à développer ces loisirs là…), le passage à l’âge adulte.

J’ai recommencé à broder vers 25 ans, en rentrant de Montréal, pour la naissance de ma nièce. J’avais brodé un petit tableau avec son prénom et sa date de naissance, mais je n’ai jamais osé le donner à mon frère pour qu’il l’accroche dans sa chambre (ou le mette dans son album photo). Je ne sais pas si je lui donnerai un jour, je crois que j’ai peur qu’il trouve cela ringard et/ou moche. Alors en attendant, le petit tableau est chez moi, repassé, dans le pochon à ouvrages. Peut être que c’est moi qui le mettrai dans un album photo après tout…

En fait, j’ai recommencé la broderie en me mettant au patchwork. Lorsque j’étais allée chercher du tissu pour mon étoile de l’Ohio, j’en avais profité pour acheter deux petits kits de broderie. Et j’en avais commencé un, celui qui représentait des jacinthes et que je vous montrais hier tel que je l’avais « oublié ».

Et voici comment il est aujourd’hui !

broderie-jacinthe1Certes, vu comme cela, on ne dirait pas que j’ai tellement avancé. Et pourtant j’ai passé pratiquement tout mon après-midi, hier, à faire des petites croix, sans me rendre compte de l’heure qui tournait. J’ai commencé à broder vers 14h, et quand j’ai relevé la tête il était déjà 17h passées !

Comme beaucoup de gens qui pratiquent les loisirs créatifs, je crois que je fonctionne par « périodes ». J’ai eu une période tricot (les lecteurs de mon précédent blog doivent s’en rappeler), une période crochet plus récemment (avec quelques poulpes par exemple), une période scrapbooking (mais à mon grand désarroi je n’ai pas la patience pour ce loisir là, peut être dans quelques années ?), une période dessin-peinture, etc. Chaque période correspond à un état d’esprit, un besoin, une inspiration.

Alors peut être que j’entame une période broderie et que je vais finir ce petit projet là (rappelez-vous, cela fait partie du 28 by 29, mais je ne sais pas si cela est réalisable…). Certes ça ne fera pas taire les gens qui se moquent de moi et de mes « loisirs de mamie » (s’ils savaient que je bois une verveine tous les soirs…), mais quand je brode, ça me rappelle de bons souvenirs avec ma maman et ça me détend. Et ça, ça vaut bien plus que toutes leurs mauvaises paroles.

Bonne journée !

PS : Pour ceux que cela intéresse, j’ai acheté le kit dans la boutique « Le Petit Comptoir » à Toulouse. Celui-ci représente des jacinthes, d’où le titre de l’article 🙂 Et je suis sûre que vous avez remarqué la petite paire de ciseaux que j’ai reçu du Lovely Dozen, vraiment chouette.

3 thoughts on “Broderie jacinthes

  1. Après ce bel article… je crois que tu le fais déjà mais : laisse parler les gens, si ça les amuse. Tes loisirs créatifs, peut-être qu’ils sont pas trop courant parmi les gens de notre génération, mais ils valent tout autant que les autres, ils sont peut-être même plus sains et équilibrants que d’autres sortes de loisirs, même. Et puis, les loisirs créatifs, les travaux manuels, c’est bien connu que c’est bon pour le moral, le self-esteem, et tout ça.
    Et moi, et bien je t’admire un peu de savoir faire tout ça. Voilà !

    1. Je ne sais pas non plus si c’est courant ou pas. Ce que je sais, c’est que c’est mon truc, ça m’amuse, je suis contente de faire des choses avec mes 10 petits doigts, même si il y aura toujours quelqu’un qui trouvera quelque chose à redire.

      Alors que finalement, j’ai juste été curieuse un jour, j’ai voulu apprendre, j’ai appris, ça m’a plu et voilà 🙂 (et ceux qui ont appris à faire du foot ou à cuisiner les lasagnes, c’était exactement le même processus !)

      (mais si je fais la maligne parfois ça me fait mal d’entendre des critiques, surtout quand ce sont des gens à qui tu tiens, parce que tes loisirs c’est un peu toi et que ça veut dire qu’on t’accepte pas comme tu es)(et ça, ça craint du boudin)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.