C’est vrai que c’est ballot quand même…

Hier soir, je me suis dit que j’allais enfin faire un brin de couture et utiliser la machine à coudre que mon papa (entre autres) m’a offert pour mon anniversaire. Pour ce faire, j’avais un projet tout désigné, le projet-boulet en patchwork qui va bien.

Pour vous donner une idée de l’étendue du cas, j’avais commencé ce projet il y a plus de 3 ans, la mère de mon copain de l’époque voulant m’initier à son passe-temps favori, la couture (et donc le patchwork). Et puis je sais pas trop comment on a fait notre affaire ce jour là, on s’est royalement plantées dans les calculs pour découper les morceaux de tissu et comme j’avais commencé à coudre le morceau fautif (forcément) avec d’autres, j’avais laissé tomber. Honnêtement, après tant d’heures de travail, j’avais la flemme de tout défaire !

Mais régulièrement, je me disais que, quand même, je ferais bien de m’y (re)mettre, que ce serait pas long, etc. Sans rien faire.

Hier soir, ne sachant pas trop quoi faire entre commencer un projet en tricot ou faire autre chose, je me suis dit qu’avant de commencer un projet en tricot ce serait déjà bien de finir ce que j’avais entamé. En ligne de mire : le projet en patchwork (et j’ose même pas vous parler du point de croix qui m’attend sagement lui aussi… ahem).

Toute motivée, je sors mon projet, je cherche à me rappeler ce qui n’allait pas (forcément, en 3 ans j’avais eu le temps d’oublier la pièce fautive, je me rappelais juste qu’il y avait un problème de dimensions…), je « remonte » tout sur la table, je comprends le problème.

Je démonte tout (presque tranquillement), je prends les mesures, je vérifie si c’est bien ça qu’il faut faire, je marque mon tissu et je découpe. Jusque là, tout va bien.

Je sors la machine à coudre de son carton, je vais même chercher la rallonge parce que le câble il est trop petit pour atteindre la prise (quelle idée de mettre un câble d’alimentation aussi court, je vous le demande). Hop, tout à l’air en place.

Sauf que.

Impossible de remettre la main sur le manuel d’utilisation, que je suis pourtant à peu près sûre d’avoir commencé à lire. J’ai trouvé le manuel en italien, mais pas en français (même en anglais j’aurais pu m’en sortir, mais pas avec l’italien…).

Alors de deux choses l’une :

  • soit j’ai effectivement commencé à lire le manuel en PDF et j’ai cru l’avoir eu entre les mains (mais j’ai l’impression d’avoir dit à mon papa qu’il y avait même le manuel en français et qu’il était gros ?!)
  • soit il y a vraiment beaucoup de bazar chez moi et il est temps que je fasse un peu de rangement.

Pour l’instant, j’opte pour la seconde solution (quand même plus rassurante que la première). J’ose à peine dire que j’ai commencé à chercher partout où je pensais l’avoir mis et que j’ai rien de rien trouvé (mais je l’ai quand même en format électronique donc c’est toujours ça !)…

Epic fail = du travail en perspective

PS : En même temps, depuis le temps que je me dis qu’il faut que je fasse du rangement, ça me donne une vraie motivation pour le faire !

7 thoughts on “Epic Fail !

    1. J’ai eu une énorme période de maniaquerie. Là je suis (j’étais ?) dans le travers inverse, à me laisser envahir par tout un tas de choses, à procrastiner le tri, etc.
      Je fais toutefois confiance à la vie, elle me fait signe quand je dérape. Ce billet en est la preuve ! 😀
      Yapluka ranger maintenant ! 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.