Il y a un peu plus d’une semaine, j’ai rencontré Une fille ordinaire (ou pas), alias Gazelle.

Depuis le temps que l’on voulait se rencontrer, on s’était prévues un programme de choc : salon de thé, shopping, des trucs de filles quoi.

Nous avons commencé notre petit périple dans un salon de thé, le Dip’s  Tea (38 rue Pharaon à Toulouse), non sans avoir tourné un moment pour trouver un salon de thé non bondé. L’avantage de ce lieu, c’est qu’il échappe en règle générale aux afflux de foule et que c’est un endroit suffisamment grand pour accueillir un grand nombre de personnes. Nous nous sommes donc attablées et avons chacune commandé un thé et une part de crumble aux fruits rouges et à la pomme. Cette douceur est ma préférée du lieu et je pense que cela a bien plu à Gazelle !

Une fois servies, nous avons commencé à papoter un peu et à nous raconter nos vies respectives. Ce qui était très chouette, c’est ce sentiment de se connaître depuis des années alors qu’on ne se connaissait pas en chair et en os quelques heures auparavant. Au fil des sujets plus variés les uns que les autres (même si on est souvent revenuues sur le sujet des homes 😛 ), j’ai (re)découvert une Gazelle rigolote, curieuse, enjouée et drôlement sympathique. A l’image de son blog finalement !

Ensuite nous sommes allées faire un brin de shopping, et nous ne sommes pas revenues les mains vides. Et que font deux filles fan de vernis ensemble ? Elles achètent des vernis pardi ! Et j’ai même réussi à inciter Gazelle à s’acheter un ensemble de sous-vêtements (et, bien entendu, vu que je n’en ai pas beaucoup, j’en ai acheté un aussi… 😳 ).

Avec tout ce sport, il fallait bien reprendre un peu des forces et se poser pour papoter un peu (c’est pas comme si nous n’avions pas arrêté de parler depuis le moment où nous nous étions retrouvées, hein). Direction Sushi shop, histoire de sustenter nos estomacs. Chirashi mariné pour moi, chirashi thon-avocat pour Gazelle, plus ou moins rapidement engloutis en fonction de la prise de parole de chacune (et de sa dextérité avec les instruments à disposition 😉 ), et des sujets abordés. C’est dans ce moment là que l’on se rend compte que les hommes ne nous empêchent pas de manger, les histoires de shopping ou de blog non plus, mais que par contre le boulot ça ralentit fortement l’absorption de nourriture.

Et puis comme il faisait nuit depuis un moment et que nous avions envie d’essayer nos achats, chacune est rentrée chez elle avec ses paquets, afin de tester ses vernis en regardant NCIS. Et pour vous donner une idée du résultat, voici ce que j’ai fait de mon côté sur les mains :

Manucure bicolore
Ambiance nostalgique, je faisais déjà ce type de manucure adolescente !

Sur les pieds, j’ai posé un vernis que j’avais acheté quelques temps auparavant et que je n’avais pas encore eu le temps d’étrenner :

Pedicure noire
Avec cette photo, je participe au défilé de chaussons de Madame Patate

Et pour réaliser tout ceci, j’ai utilisé tout cela :

Vernis-pedicure-manucureDe gauche à droite (et pas du tout dans l’ordre d’application, forcément) : Top-coat fixator, Saint Germain (292), Lamé Gold (160), Black Oyster (163) – les 4, Mavala – 1 seconde base vernis – Bourjois.

En bref, une rencontre bien sympa, à renouveler ces petites journées filles qui remontent le moral (et ce, même quand y’a pas besoin de le remonter) : c’est trop bon de rencontrer des personnes si agréables !

PS : Gab, c’est toi la prochaine sur ma liste ! 😛

5 thoughts on “Une fille ordinaire

    1. Oui. Et puis c’est sympa de mettre un visage sur un pseudo, une voix, une démarche, tout ça. Moi j’aime bien.
      Et je crois que ça renforce les liens entre blogueurs aussi, peut être…

Répondre à Thé Citron Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.