Mnêmosunê

Les petits riens forgent de belles existences…

Reprendre ses études à 30 ans

Après de longues tergiversations, en septembre 2014, peu après mes 30 ans donc, j’ai décidé de reprendre mes études et j’ai commencé une formation.
Cela fait donc un peu plus d’un an et demi que je pends des cours tout en travaillant, et bientôt je finirai mes weekends de formation (le dernier sera en mai), passerai mes examens (en juin) et ainsi obtiendrai mon diplôme.

C’est un sujet que j’ai peu abordé ici, cependant il me semblait que c’était le bon moment pour faire part de quelques réflexions sur le sujet, sans toutefois aller jusqu’au bilan, que je ferai sans doute une fois que j’aurais un peu plus de recul.

J’ai choisi de reprendre mes études après une longue réflexion et avoir analysé mes doutes et peurs : j’évolue dans le même secteur professionnel depuis presque 10 ans, secteur qui aujourd’hui ne me correspond plus.

Ne me sentant plus sur mon chemin, ou tout du moins sur un chemin dans lequel je m’épanouis, je me suis demandée ce que je pouvais faire d’autre, quelle voie pourrait me correspondre et quelles possibilités s’offraient à moi pour me réorienter.

Ma demande de bilan de compétences n’ayant pas aboutie, j’ai cherché en moi des réponses à mes questions, tout en me documentant et en faisant confiance à mon instinct : après tout, j’ai déjà occupé plusieurs emplois différents, je pourrai toujours bifurquer encore une fois si besoin.

Malgré tout, il ne faut pas se leurrer, ce choix a été comme un plongeon dans l’inconnu !

Oui je suis une étudiante à l'ancienne, qui aime les cahiers à grand carreaux et écrire ses cours au stylo plume...

Oui je suis une étudiante à l’ancienne, qui aime les cahiers à grands carreaux et écrire ses cours au stylo plume…

C’est pour cette raison que dans un premier temps je n’en ai pas parlé ouvertement : j’ai préféré voir comment je m’en sortais, comment je ressentais l’expérience avant de faire connaître mon choix. Pas question de me rajouter le stress des questions / réponses alors que j’étais en train de chercher un nouvel équilibre !

Car c’est bien un équilibre entre travail, formation et vie personnelle que j’ai dû bâtir à nouveau : pour simplifier, si un mois se compose de 4 semaines, je travaille 3 semaines complètes, j’ai 3 weekends de libres, 3 jours d’affilée (vendredi, samedi et dimanche) de formation et une semaine de 4 jours de travail.

Durant mon temps libre, je m’accorde des moments de détente bien entendu, mais aussi des plages pendant lesquelles je révise mes cours et pratique autant que possible les gestes que j’apprends.

On me dit souvent, lorsque j’évoque le sujet, que ça doit être fatiguant de jongler comme cela et demander beaucoup de travail.

Et c’est vrai, c’est un challenge parfois de trouver une place pour chaque activité et de ne pas s’oublier dans le processus.

Pourtant, je suis extrêmement contente d’avoir fait le pari de reprendre mes études : j’ai rencontré des personnes très intéressantes (professeurs et camarades confondus), j’ai ouvert mon esprit à d’autres façons de penser, de voir le monde, et surtout, j’apprends quelque chose qui me passionne.

Reprendre mes études m’a redonné du dynamisme et de la créativité dans ma façon d’appréhender ma vie et mon futur, ce qui était exactement ce dont j’avais besoin à ce moment là.

Aujourd’hui, je ne sais pas encore très bien comment je m’organiserai une fois mon diplôme obtenu, c’est un sujet que je dois encore maturer dans la mesure où je ne l’ai pas exploré autant que je le voudrais.

Rien de figé pour l’instant, je suis encore en pleine découverte de l’activité que j’apprends, de moi-même, et du nouvel équilibre que je vais vouloir bâtir.

Finalement, reprendre ses études c’est un peu se retrouver dans un monde où l’inconnu côtoie l’enrichissement personnel.

En écrivant ces quelques lignes je me rends bien compte qu’il était sans doute un peu ambitieux de vouloir parler d’un sujet aussi vaste en un seul article : j’espère avoir pu poser les grandes lignes de ce projet que je nourris depuis quelques temps.

Si vous avez des questions ou si vous voulez faire part de votre expérience, n’hésitez pas à le faire en commentaires, je serais ravie d’échanger avec vous sur le sujet.

Et puis sans doute que dans quelques temps je viendrai préciser mon propos sur cette expérience étonnante, il y a tellement à dire !

Bonne journée !

Tagged as: , ,

10 Comments

  1. Traces ta vie.
    Bisous.

  2. Il faut beaucoup de courage pour entamer une reconversion. Nous sommes fiers de toi. Bisous.

  3. Je suis tellement en admiration !
    Tu as su faire un constat difficile sur ton boulot de 10 ans, mais aussi chercher des réponses seule (faire autre chose oui, mais quoi ?) et faire le grand plongeon dans l’inconnu ET soutenir la cadence.

    Je ne sais pas si tu mesures à quel point ce que tu es en train de faire est énorme. Sans doute pas, on ne s’en rend pas toujours compte quand on a le nez dans le guidon, mais franchement, prends 5 minutes pour être fière de toi, parce qu’il y a de quoi !!

    Plein de bisous

    • J’avoue honnêtement que je ne me rends pas compte, non. C’est un peu rentré dans ma routine, et puis cela me plait tellement que ce n’est pas une contrainte en soi !
      Merci en tout cas pour ton message tellement gentil, je vais suivre ton conseil et prendre le temps d’être fière de moi.
      Plein de bisous à toi aussi (et des câlins) (et aussi pour MPC !)! :love:

  4. J’ai toujours été admirative que tu puisses enchaîner les deux aussi simplement et efficacement !
    Bravo encore!

    • Merci !
      Je fais de mon mieux pour être efficace et que cela se passe bien. Et puis comme ce sont des sujets qui me passionnent, je suis toujours enthousiaste d’y aller et d’apprendre. :-)

Trackbacks

  1. La décision, les interrogations, l’expérimentation, la conviction | Mnêmosunê
  2. Craft day #11 : coloriages | Mnêmosunê

Leave a Response

:-) :( :(( :? 8) :D :P :oops: :cry: :wink: :love: X( :x