Ça peut pas rater ! – Gilles Legardinier

Le voilà enfin le dernier Gilles Legardinier que j’ai lu, Ça ne peut pas rater !

C’est l’histoire de Marie. Marie est en couple avec Hugues. Enfin était. Et au vu de la trahison, elle voit rouge : humiliée, en colère, c’est décidé, les hommes c’est fini pour elle, ce sont tous des ordures de toute façon. Ne plus faire confiance, ne plus se faire avoir, ne rien laisser passer aux hommes, voilà son nouveau leitmotiv. Et elle finira sa vie seule, un point c’est tout.

Voilà la bonne résolution, maintenant, il n’y a plus qu’à l’appliquer : la mise en pratique sera-t-elle aussi facile, aussi tranchée que la théorie ? Finalement cela ne sera peut être pas si simple, surtout avec cette lettre d’un admirateur inconnu qui titille la curiosité…

Mnemosune-legardinier-1Celui-ci j’ai eu du mal à rentrer dedans, j’avoue. Je ne me suis pas identifiée à Marie, surtout au début avec toute cette colère en elle. Au fur et à mesure des pages je l’ai trouvée un peu plus drôle, plus attachante. Début un peu longuet à mon avis.

Après, il y a foultitude de situations cocasses, j’adore le nom du chat, je trouve l’histoire bien menée bien que très prévisible et guimauve.

Le livre se lit bien, c’est un divertissement correct, pourtant c’est celui que j’ai le moins aimé des quatre. Cela ne veut pas dire qu’il n’est pas bon, c’est juste qu’après Complètement cramé ! et Et soudain tout change qui sont mes favoris, je le trouve un peu terne.

Et vous, l’avez-vous lu ? Qu’en avez-vous pensé ?

Bonne journée !

2 thoughts on “Ça peut pas rater ! – Gilles Legardinier

  1. Oh ben moi c’est mon préféré ♥

    La scène de découverte du chat, une des meilleures 🙂

    Contrairement à toi, je me suis facilement identifiée au personnage de Marie tellement j’ai eu des méchants garçons dans ma vie. Paraît-il que la roue tourne 🙂 …

    1. Je sais bien que c’est ton préféré : même si on arrive à s’entendre sur un auteur, décidément, on est bien différentes.
      Ce que je préfère avec ce chat, c’est son nom. Honnêtement, où est-il allé chercher ça ?
      Je n’ai pas réussi à m’identifier à cela, sans doute parce que je suis très éloignée, en retrait, des histoires de cœur : maintenant je n’ai plus cette colère, je me dis que c’est comme ça, que je n’étais pas parfaite non plus…
      Mais je comprends que tu t’y sois identifiée et qu’il t’ai plu 🙂
      Je suis persuadée que la roue tourne 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.