Un dîner à Iori

Mardi soir je suis allée avec E. dîner au restaurant Iori.

Ni lui, ni moi ne connaissions l’adresse, mais tous deux souhaitions manger japonais. C’est ainsi qu’après quelques recherches sur internet nous avons convenu de passer notre soirée dans cet établissement entre les Carmes et Esquirol, rue des Paradoux précisément, pour nous raconter ce qui s’était passé pendant cette année sans nous voir.

Iori est un restaurant traditionnel japonais de type izakaya, ce qui se rapproche du bar à tapas espagnol : on choisit sa boisson et les plats qu’on souhaite partager et la soirée peut commencer.

iori-plats

De notre côté, comme nous ne sommes pas vraiment doués avec E. pour trouver des créneaux pour nous voir, nous avons décidé de ne pas faire les choses à moitié et d’essayer plein de mets, de marquer le coup un peu. Côté boissons, il a pris un saké (qui avait un petit goût sucré de poire je trouve, mais lui n’était pas d’accord) moi j’ai choisi une bière au gingembre (parce que le gingembre c’est la vie).

C’est pour les plats que cela s’est un peu gâté et que nous n’avons pas vraiment été raisonnables : E. ayant envie du combo viande + féculents alors que mon choix allait vers la verdure et les produits de la mer, nous avons chacun pris ce qui nous tentait et ensuite nous avons partagé selon nos goûts.

Je ne me rappelle plus dans le détail ce que E. a pris, je sais qu’il y avait du riz frit, des boulettes de poulpe avec de la sauce sucrée et des udon  au porc. De mon côté, tout en finesse aussi, j’ai sélectionné des edamame, de la soupe miso, du poulpe frit et un okonomiyaki stick.

iori-gyozas

En plein milieu de nos tests de dégustation nous avons remarqué qu’il y avait aussi des gyozas au menu et il était hors de question que nous laissions passer cela, alors nous en avons pris deux parts, simplicité oblige.

Et comme décidément nous n’en étions plus à ça près, E. a pris un gâteau de riz gluant en dessert et moi des mochis glacés, un au thé vert et l’autre au goût sakura.

L’ensemble était délicieux, le service est très bien, très agréable et de bon conseil. L’addition a été un peu salée (une quarantaine d’euros par personne), mais c’est un peu le jeu avec ce genre de restaurant où l’on commande au fur et à mesure de nos envies, sans trop savoir où en est le budget.

iori-mochis

De toute façon, je le répète, c’était amplement mérité, tous les plats étaient fabuleux, j’ai d’ailleurs rarement mangé du poulpe aussi bien cuisiné que ce soir-là, la chair tellement fondante avec la panure croustillante… Miam !

Ah et je tiens quand même à ajouter, qu’effectivement il aurait été dommage de passer à côté des gyozas, ils étaient parfaits.

En résumé, une bonne adresse pour ceux qui aiment picorer  des plats variés et pour les occasions spéciales, à mes yeux, mais peut être penserez-vous que le lieu ferait une excellente cantine du midi, qui sait ?

Iori
20 rue des Paradoux, 31000 Toulouse
Téléphone : 05.61.28.02.47
Site web : http://www.iori.fr

Bonne journée !

2 thoughts on “Un dîner à Iori

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.