Pourquoi je n’ai pas fini #MerMay en 2019

Le mois de mai n’est plus très loin maintenant et avec lui #MerMay. Comme j’ai tenté le challenge l’an dernier, sans réussir à finir, je me suis dit qu’un petit retour d’expérience serait peut être bienvenu si vous voulez vous lancer dans le challenge cette année…

#MerMay c’est quoi ?

#MerMay est un challenge artistique qui a lieu tous les ans en mai. Le principe est simple : à chaque jour du mois son dessin à réaliser de sirène ! Il y a une liste de sujets (en anglais), un par jour, qui est proposée sur le site officiel. La liste change tous les ans, sauf quelques jours qui semblent rester les mêmes d’une année sur l’autre (par exemple le 4 mai – May the fourth > may the force… – est Star Wars, comme c’était le cas l’an dernier).

Mermay 2019 jour 1 et 2

Pourquoi je me suis lancée dans ce challenge en 2019 ?

Je cherchais un challenge artistique un peu fun pour venir accompagner ma pratique artistique hebdomadaire dans les cadres des cours que je suivais (pour rappel : dessin modèle vivant le lundi soir, aquarelle le vendredi soir).

Je pense que j’ai aussi pas mal été influencée par les publications de Rin (Drawing wiff waffles – son site, sa chaîne YouTube, son Instagram) à ce sujet : j’aime beaucoup ce qu’elle fait, sa créativité et aussi son style !

J’avais déjà complété #Inktober en 2018, je me disais que #MerMay ne serait pas tellement plus compliqué (spoiler : j’ai eu tort !).

Mermay 2019 jour 3 et 4

Comment j’ai abordé ce challenge ?

En toute honnêteté, je pense que j’ai abordé #MerMay de manière un peu (trop) décontractée : je n’ai pas regardé la liste de sujets avant le premier jour du challenge par exemple.

En même temps, j’ai été d’une ambition assez démesurée au regard de paramètres que j’ai sous-estimés : je voulais faire chaque jour une scène complète mettant en scène une ou plusieurs sirènes, avec un fond détaillé… Ce que je n’avais jamais fait !

Et quitte à complexifier encore plus la chose, je me suis mise en tête de faire le challenge à l’aquarelle (que je maîtrisais – et maîtrise encore ! – très peu) avec un dessin à l’encre de Chine.

Pour le support, rien de bien particulier, j’ai pris mon carnet à dessin que j’utilisais à ce moment là, je n’ai pas été chercher plus loin (dois-je préciser que, bien entendu, le papier n’était pas adapté à l’aquarelle ?).

Mermay 2019 jour 5 et 6

Pourquoi je n’ai pas réussi à finir le challenge ?

Le manque de préparation

Déjà, soyons honnêtes, je n’étais pas du tout préparée pour le challenge. Comme je l’ai dit précédemment, je n’ai pas regardé la liste de sujets avant le premier jour du challenge.

Ce jour là, il était relativement tard dans la journée quand je me suis décidée à faire le dessin du jour, et en regardant le sujet… Je n’ai eu aucune inspiration.

Mais alors aucune. RIEN.

Je n’ai eu une idée de dessin que le lendemain, j’ai donc commencé en retard…

Ce processus s’est plus ou moins répété tout le long du mois de mai, jusqu’à ce que je me décide à arrêter le challenge, parce que tout simplement je n’y arrivais pas !

A cela j’ajouterai l’absence de test de mes fournitures pour vérifier qu’elles fonctionnaient bien ensemble : cela paraît sans doute basique, et pourtant cela ne m’a pas effleurée jusqu’à ce que je me rende compte que le Moleskine dans lequel je voulais faire mes dessins n’était pas adapté pour l’aquarelle.

J’ai quand même fait plusieurs dessins à l’aquarelle dans ce carnet, mais clairement il était très difficile de travailler l’aquarelle avec un papier qui n’est pas adapté pour !

Donc si j’avais un conseil pour remédier à cela, c’est de vous préparer : regardez les thèmes, essayez de réfléchir à ce que vous allez pouvoir faire à partir de la liste de sujets de #MerMay. Profitez-en pour tester votre matériel, vérifiez que vous en avez assez (ce n’est pas le moment d’être en rade de papier !).

Mermay 2019 jours 7 à 10

L’inadéquation entre mes contraintes personnelles et l’idée que je m’étais faite du challenge

L’autre point important qui ne m’a pas permis d’aborder chaque jour sereinement, c’est l’ambition que j’avais de faire un dessin détaillé et mes contraintes.

La réalité s’est imposée bien vite à moi : je n’en avais ni le temps, ni les capacités en termes de dessin ou de peinture.

Le challenge devenait donc progressivement :

  1. une source de stress pour trouver du temps pour faire le dessin du jour
  2. une source de frustration parce que j’ai rarement atteint mes objectifs personnels au cours du challenge.

Très vite j’ai réduit mes ambitions à mettre en scène un personnage, et si j’avais le temps, l’inspiration, etc. je faisais aussi un fond. Vers la fin du challenge, peu avant que je décide de l’abandonner, je m’étais fixée comme objectif de ne faire que des petits crayonnés rapide, et l’illustration complète seulement si j’en avais le temps.

Inutile de préciser que je n’ai pas eu le temps de faire une quelconque illustration complète passé le 15 du mois !

Donc là encore, si vous voulez vous lancer dans #MerMay, prenez bien en compte vos contraintes personnelles dès le début du challenge : combien de temps et d’énergie pouvez-vous y consacrer chaque jour ? En fonction de cela, fixez-vous un objectif raisonnable (j’insiste sur l’aspect raisonnable de la chose !), histoire d’apprécier le challenge tout de même !

Mermay 2019 stretch

L’inspiration défaillante face à un sujet

Ce point est tout à fait personnel : les sujets à dessiner ne m’inspirent pas du tout.

Voilà, ça c’est dit.

Pour certains les sujets les dynamisent, font pétiller leur créativité, mais ce n’est pas mon cas. Ou tout du moins, pas sans préparation.

C’est une difficulté que j’avais déjà entraperçue lors de #Inktober 2018 (je m’étais fixée un thème que j’ai eu les plus grandes difficultés à garder tout au long du mois d’octobre) mais qui s’est révélée à moi de manière assez ardue dès le départ de #MerMay : les sujets ne m’inspiraient pas.

Il y en avait certains que je ne comprenais d’ailleurs tout simplement pas !

Je me rappelle notamment d’un jour (jour 14) où le sujet était « #hootenanny » et je n’avais aucune idée de ce que cela pouvait bien signifier et j’ai donc passé un certain temps à faire des recherches pour comprendre et essayer d’avoir une idée !

Pour ce point là, à vrai dire, je n’ai pas vraiment de conseils. Peut être que vous ne savez pas encore comment vous allez réagir face à une liste de sujets et donc cela pourrait être intéressant d’essayer, pour voir. Peut être que vous avez déjà essayé une fois, comme moi, un peu sans filet et que cela vaudrait le coup de voir si avec de la préparation en amont cela serait plus facile pour vous.

Et puis peut être que vous avez déjà essayé tout cela et que, rien à faire, les sujets ce n’est pas pour vous… Dans ce cas là (si vous voulez participer au challenge bien sur !), pourquoi ne pas faire #MerMay à votre manière, sans sujet prédéfini ?

Mermay 2019 thumbnail jours 21 à 23

#MerMay 2020 ?

Je n’ai pas encore décidé si j’allais participer à #MerMay en 2020 et si je le fais, je ne sais pas non plus si je vais suivre la liste de sujets officielle.

Je ne viens de regarder (rapidement !) la liste des sujets que pour écrire cet article, alors si je veux la suivre il va falloir que je me retrousse un peu les manches en amont pour y réfléchir et ne pas me retrouver dépourvue comme l’an dernier.

Franchement, je ne sais pas encore. Une partie de moi a envie, l’autre a un peu peur… A voir.

Et vous, vous allez participer à #MerMay ? Est-ce que ce sera votre première participation ? Si vous avez des conseils aux participants, n’hésitez pas à laisser un commentaire, et si l’article vous a plu vous pouvez me soutenir en le partageant sur les réseaux sociaux !

Bonne journée !

2 thoughts on “Pourquoi je n’ai pas fini #MerMay en 2019

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.