Mnêmosunê

Les petits riens forgent de belles existences…

Le clan des Otori – Lian Hearn

Comme je le disais il n’y a pas si longtemps, je suis un peu en mode « vacances » même si je n’y suis pas encore. Et quand je suis en vacances, je lis beaucoup, sur mon balcon notamment, au soleil ou à l’ombre, pendant des heures.

Cette année, je relis avec beaucoup de plaisir Le clan des Otori de Lian Hearn. J’avais déjà lu cette série de livres il y a 2 ou 3 ans, et je m’y replonge depuis quelques temps (je suis actuellement au 2/3 du Tome 4, Le vol du Héron).

Le clan des otori lian hearnLe clan des Otori est une série de livres composée de 5 tomes : les 4 premiers sont dans l’ordre chronologique, le dernier (le 5ème donc) revient sur ce qui s’est passé avant le 1er tome.

L’histoire se déroule dans les Trois Pays où les guerres de clan font rage. Dans le premier tome, Iida Sadamu, du clan des Tohan semble vouloir régner sur les Trois Pays. A cette époque, Tomasu, 16 ans, grandit dans la communauté des Invisibles, dont la religion leur interdit de tuer, entouré de sa mère et ses sœurs, dans le village de Mino, résolument éloigné des guerres de clan qui sévissent. Un jour pourtant, son village sera la cible d’une attaque du clan Tohan qui souhaite éradiquer cette communauté.

Miraculeusement sauvé par Shigeru, du clan des Otori, l’adolescent fait vœu de consacrer sa vie à servir le clan de l’homme qui lui est venu en aide. Shigeru l’adoptera et lui donnera le nom de Takeo. C’est ainsi que Takeo découvrira les guerres de clan, teintées d’intrigues, de trahisons, de jalousies pour la lutte du pouvoir. Avec l’aide et les enseignements de ses professeurs, il découvrira qu’il possède des talents bien particuliers et les développera au fur et à mesure des épreuves que la vie mettra sur son chemin.

C’est ainsi que le jeune homme devra composer avec différentes voies telles que celle du sabre et du guerrier et aussi choisir de suivre certains sentiments ou pulsions telles que la loyauté, la vengeance, l’amour, l’impulsivité, la maîtrise de soi…

le clan des otori lian hearnJ’aime beaucoup ces romans, tous très bien ficelés, avec beaucoup d’intrigues, de personnages attachants. Les valeurs que j’affectionne particulièrement telle que la loyauté, la maîtrise de soi, etc. y ont la part belle, malgré le foisonnement d’assassins, de traîtres, d’hypocrites.

Si vous aimez les grandes épopées teintées de mystères et de rouages vous adorerez ce livre, notamment si vous appréciez les civilisations asiatiques et les histoires de sabres et de clans.

Je crois bien que je le relirai encore, dans quelques temps, pour vibrer à chaque page, qu’elle évoque la guerre, la paix, l’amour ou la vengeance.

Bonne lecture !

PS : vous pouvez aussi consulter le site web dédié à ces livres, mais attention si vous n’avez pas tout lu, chaque tome est introduit et cela risquerait de vous dévoiler certaines choses que vous ne devriez pas savoir tout de suite !

Tagged as: , ,

6 Comments

  1. J’ai lu les 3 premiers il y a quelques années et j’en garde un très bon souvenirs. Tu me donnes envie d’y replonger. Mais j’ai tellement de choses à lire avant. :D

    • A mon avis, les 3 premiers sont les meilleurs. Mais j’aime bien le 4ème qui apporte une suite et le 5 est bien aussi, l’enfance de Shigeru, c’est sympa !
      Moi aussi j’ai d’autres lectures qui m’attendent :-)

  2. C’est simple, j’ai tout dévoré d’une traite ! (sauf le dernier, qui n’était pas encore sorti à l’époque, et dont je découvre l’existence).

    BM

    • Mes préférés sont les 3 premiers, mais le 4 apporte un nouvel éclairage (et une « vraie » fin) et le 5 est vraiment chouette: l’enfance de Shigeru, la construction du pont, la rencontre avec Kenji et Shizuka, la bataille de Yahegara…
      Ca permet de voir les autres tomes différemment en fait !

  3. Sympa cette lecture de pré vacances. Merci du conseil

Leave a Response

:-) :( :(( :? 8) :D :P :oops: :cry: :wink: :love: X( :x