Londres – jour 1 : Bloomsbury & Clerkenwell

J’ai beaucoup hésité quant à la manière de parler de la semaine que j’ai passé à Londres, finalement j’ai opté pour la version « jour par jour » et à la fin je ferai un petit bilan…

Pour mon premier jour à Londres, j’ai choisi de visiter le quartier le plus proche de l’appartement que je louais, histoire de prendre la température de la ville tranquillement. J’ai pas mal crapahuté, un peu tourné en rond. J’ai voulu voir l’église Saint Georges Bloomsbury, mais c’était fermé, alors j’ai continué mon périple…

1/ British Museum

Brittish museumComment ne pas passer par le British Museum en venant à Londres ? C’est vraiment un musée étonnant, très riche, immense. Avant d’y aller, j’avais soigneusement regardé les plans du musée pour savoir ce que je voulais voir en priorité : le musée est tellement grand qu’il aurait été impossible d’en faire le tour, même en y passant la journée.

Brittish museumJ’avais donc sélectionné quelques salles (Asie, la Grèce ancienne et Rome, …) et j’y suis restée quelques heures. Trois heures pour être précise. Quelle collection immense ! Et si intéressante ! Bizarrement, une des salles qui m’a le plus marquée concernait les céramiques et porcelaines : tout ce qui y était exposé était absolument fabuleux ! Les décors, les couleurs, la maîtrise d’exécution et la poésie des pièces m’ont littéralement fascinée…

Brittish museumQuelques petits conseils pour ce musée :

  • Préparez votre visite en sélectionnant les salles que vous souhaitez absolument voir. Un plan est disponible ici.
  • Attention, suivant les escaliers que vous empruntez, vous ne montez pas forcément d’un étage. C’est un peu compliqué à expliquer, mais tous les escaliers du rez-de-chaussée ne mènent pas au premier étage. Étudiez-bien le plan, ça vous évitera de vous perdre. Si vous vous perdez, au pire vous ferez comme moi, de belles découvertes !
  • Dans la mesure du possible, essayez d’arriver tôt, de préférence avant 11h. Vers 10h30, les groupes scolaires et les touristes arrivent, il y a donc beaucoup plus de monde. Si vous aimez regarder les œuvres tranquille et dans le calme, pas de grasse matinée !

2/ Déjeuner à Bedford square

london-review-1

Tant que j’étais au British museum, je suis partie au London Review Bookshop. A l’intérieur plein de livres, bien entendu (le personnel est charmant et de bon conseil), mais aussi, sur la gauche, un petit restaurant. C’est tout petit, c’est un peu dans une ambiance « cantine », il n’y a pas vraiment de tables individuelles. C’était plein et il faisait beau, alors j’ai commandé un sandwich, ils sont frais du jour et délicieux.

london-review-2 Ce jour là, j’ai choisi un sandwich au bleu, à la poire et aux noix et je suis allée au Bedford square le déguster et vérifier mon itinéraire de l’après midi. Une fois rassasiée, direction le musée des jouets !

3/ Pollock’s toy museum

Pollock's toy museumCe musée est tout à fait étonnant ! C’est une collection de jouets du monde entier, de tous types (poupées, avions, trains, jeux de plateau, etc.). Le musée est tout petit, un peu étroit, pas forcément facile d’accès (les escaliers sont assez raides par exemple), mais vraiment intéressant. Je me suis sentie comme une gamine un jour de Noël !

Pollock's toy museum

J’ai bien aimé voir tous ces vieux jouets. Les maisons de poupées au dernier étage sont incroyables, j’aurais rêvée d’en avoir une pareille quand j’étais petite (ne manquez pas le petit service à thé, tellement mignon !).A noter, le musée est payant, sauf si vous disposez d’un London pass.

Maintenant que la parenthèse en enfance est terminée, un peu d’art serait le bienvenu, non ?

4/ Wellcome Collection

Wellcome collectionLa Wellcome Collection c’est le coup de cœur de cette journée. Ce musée est absolument incroyable. Quand j’y suis allée, il y avait une exposition temporaire intitulée « Souzou, Outsider art from Japan », de l’art moderne, très coloré, très inspirant (et pourtant à la base je ne suis pas trop art moderne). Il y avait plein de chouettes œuvres exposées, vraiment j’étais enchantée (mais les photos étaient interdites).

Wellcome collectionA l’étage, il y a deux expositions permanentes. La première s’intitule « medicine man » et représente la collection d’objet médicaux d’Henry Wellcome : des chaises de dentistes, des mannequins pour enseigner l’évolution du corps de la femme enceinte, des amulettes de fertilité, des boites à pilules, … La collection est aussi éclectique qu’impressionnante, vraiment intrigante. J’ai bien aimé voir cette évolution de la médecine.
La seconde exposition s’intitule « medicine now » et concerne la médecine « moderne » (depuis la mort d’Henry Wellcome en 1936 en fait). Il y a beaucoup de choses intéressantes, des réflexions sur les gènes, l’alimentation, la manière dont le cerveau fonctionne, etc. Et à la fin, il y a un grand pan de mur avec plein de petites cartes : chaque visiteur peut prendre une carte, y dessiner ce qui lui a particulièrement plu ou ce qui l’a interpellé et laisser une trace sur le mur (et ça, je trouve que c’est franchement intelligent comme idée).

5/ British Library

British libraryAprès la Wellcome Collection (et malgré la fatigue et le mal de pieds) (j’ai eu mal aux pieds pendant une semaine à tant marcher, sachez-le), je suis allée à la British Library, plus par curiosité (et parce que je pensais que c’était pas loin d’y aller à pied…) que par réel intérêt, j’avoue.

Brittish libraryAlors qu’on soit clairs, le bâtiment est immense. A ce moment là, je me suis dit que soit je prenais une carte et je sélectionnais ce que je voulais voir, soit j’y allais au feeling et je risquais d’y laisser mes pieds.
J’ai opté pour la première solution et j’ai choisi de voir la « Sir John Ritblat Gallery » qui regroupe les plus grands trésors de la British Library en termes de manuscrits. C’était vraiment intéressant, presque impressionnant (les carnets de Léonard de Vinci ça remet l’ego en place, il faut bien le dire). Par contre, c’est une salle très très sombre pour préserver les manuscrits de la lumière et, malheureusement, ça fait atrocement mal aux yeux…

6/ Drink, Shop & Do

Drink, Shop, DoAprès la British Library, j’avoue, j’en avais plein les pieds, j’avais mal aux yeux et j’étais un peu fatiguée (mais tellement contente !). Mais était-ce une raison pour zapper le traditionnel afternoon tea ? Il était un peu tard, d’accord, donc ce n’était plus vraiment un afternoon tea, mais comme j’étais à côté de Drink, Shop & Do…
Que je vous explique. Cet endroit, c’est à la fois un salon de thé, une boutique et certains soirs il y a des ateliers craft où on utilise les produits de la boutique (il suffit de s’inscrire sur le site).

Drink, Shop, DoEnfin, pour en revenir à nos moutons, cette fin d’après-midi là, j’avais choisi un cherry blossom tea (thé vert aux pétales de cerisier) et un brownie (avec des noisettes et des framboises, ça ne vous rappelle rien ?). C’était délicieux, le personnel est charmant, il y a beaucoup d’ambiance (enfin c’était assez animé quand j’y étais), la décoration est vraiment chouette (il y a de grosses grues en origami au plafond, c’est très joli et coloré, j’adore).

Et voilà comment on passe une journée à marcher et à s’émerveiller… Inutile de préciser que ce soir là (comme tous les autres) j’ai franchement bien dormi !

Bonne journée !

8 thoughts on “Londres – jour 1 : Bloomsbury & Clerkenwell

  1. Et bien, le moins qu’on puisse dire, c’est que tu n’as pas chômé !
    Admiration, prosternation : en vacances, jamais je ne peux avoir la volonté de tenir ce rythme-là !!

    1. Ah ça, je n’ai pas chômé non ! Et c’était pratiquement tous les jours comme cela !
      Le rythme est un brin éprouvant (surtout pour les pieds) (je sais que je l’ai déjà dit que j’ai failli perdre mes pieds mais j’aime bien radoter) mais ça m’apaise d’avoir plein de trucs à faire. Si j’ai pas un planning bien établi, je suis moins à l’aise, je tourne en rond !

    1. Hé ben tu vas rire, mais je n’ai rien acheté du tout là bas !
      Mais c’est un très chouette endroit, belle ambiance, je le recommande chaudement !

  2. Les endroits où t’as bouffé m’inspirent à fond. Les autres moins, mais, hein, j’te l’ai dit : jsuis pas top fan des musées. Par contre, j’aime bien la bouffe et le thé. Faut avoir le sens des priorit(h)és !

    1. Oui il en faut pour tous les goûts, on va dire que les musées c’est ma came !
      Et les endroits où j’ai mangé, en effet, ils valent le détour !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.