Mnêmosunê

Les petits riens forgent de belles existences…

Mes soins d’hygiène dentaire

J’ai longuement hésité à publier cet article sur mes soins d’hygiène dentaire, peut être parce que ce n’est pas trop « sexy » comme sujet (mais bon vu qu’on a déjà parlé ménage, on est plus à ça près) et ensuite parce que je me suis dit que ça n’avait peut être aucun intérêt.

Néanmoins, pendant des années, le brossage des dents a été un calvaire pour moi, et je pense que ça peut être intéressant de partager nos tests et expériences pour rendre cette activité que l’on pratique plusieurs fois par jour plus agréable.

Mais d’abord mon contexte, histoire que vous compreniez bien toutes les problématiques.

Prenez un bon thé, et prévoyez du temps, l’article est très long, mais j’ai essayé d’être aussi précise que possible.

Si j’ai bien compris (parce que je ne suis pas dentiste), du côté des dents, le monde se divise en deux catégories : il y a ceux qui ont tendance à avoir des caries et ceux qui creusent ont tendance à avoir du tartre et des problèmes de gencives. Moi, je creuse fais partie de la deuxième catégorie.

Il n’y a pas de catégorie « mieux » qu’une autre, chacune à ses problèmes (dents plombées ou dents qui tombent) et le seul moyen de s’en prémunir c’est de leur apporter l’attention et les soins dont elles ont besoin.

Jusqu’à aujourd’hui, je n’ai pas eu de problèmes de dents (juste les dents de sagesse à enlever), en revanche le brossage m’était très douloureux, j’avais très souvent les gencives gonflées et qui saignaient, ce n’était pas du tout un rituel sympathique pour moi.
Rituel que j’avais donc tendance à bâcler, pour en finir plus vite, sauf que ça ne résolvait pas le problème, ça ne faisait qu’amenuiser les conséquences.

Il y a quelques années, ma dentiste m’a appris à me brosser les dents comme il faut (mouvements circulaires doux en pensant à s’occuper aussi de la gencive, plutôt que faire des va et vient avec la brosse à dents en frottant comme une forcenée) et, de mon côté, je suis partie à la recherche des produits qui me convenaient (notamment le dentifrice, dont l’aspect et la texture plâtreuse habituelle me rebutait complètement).

Voici donc un aperçu de mes chouchous, et comment je les utilise.

hygiene-dentaire-produits

Les brosses à dents

J’ai deux brosses à dents (une manuelle et une électrique) tout simplement parce que j’ai besoin de varier la façon dont je me lave les dents. Il n’y a aucun bénéfice particulier à procéder de la sorte (enfin je ne crois pas), si ce n’est que ça me permet d’être plus assidue (je me lasse très vite des choses). Chacune a ses avantages et ses inconvénients à mes yeux.

La brosse à dents manuelle a l’avantage d’être disponible à tout moment, mais elle m’est moins pratique pour les petits recoins ou la face intérieure des dents.
La brosse à dents électrique quant à elle est plus efficace pour enlever la plaque, mais il faut la recharger régulièrement et elle est plus encombrante (et ça me chatouille le nez quand je l’utilise).

Pour les deux je choisis des brosses souples, qui sont plus adaptées à mes gencives sensibles et si la brosse manuelle s’use plus vite, c’est parce que j’ai tendance à appuyer plus fort (d’où l’intérêt encore une fois pour moi de varier). Pour la brosse à dents manuelle, j’essaie de la choisir avec une petite tête pour qu’elle puisse plus facilement atteindre les endroits exigus.

Le fil dentaire
Je choisis en général un fil « plat » (comme un ruban) plutôt que les fils « ronds » (comme un fil de laine) parce que je trouve qu’ils glissent mieux entre les dents et qu’ils me font moins mal. Je les choisis cirés parce que ça glisse mieux. Je n’ai pas encore essayé ceux qui sont montés sur archets parce que ça ne me dérange pas de me saucissonner les doigts en l’utilisant et puis ça me permet de régler plus facilement mes gestes (des petits zigouigouis sans tirer ou scier comme une brute).

C’est l’étape la plus fastidieuse à mes yeux, mais pour les gens qui font du tartre ça apporte une vraie différence (le tartre se dépose moins vite, moins de gencives douloureuses) sur le long terme je trouve. Je n’ai pas de marque ou de fil préféré, pour l’instant tous ceux que j’ai essayé se valent.

Le bain de bouche

Je l’utilise assez rarement, plutôt quand j’ai les gencives un peu irritées ou après un détartrage (parce que j’ai des petites plaies et que ça m’apaise).
J’ai choisi le bain de bouche à la  myrrhe de Weleda, parce que les trucs chimiques de supermarché ou de pharmacie me font encore plus mal aux gencives (et je trouve que ça décape trop).

Il a le désavantage de tacher (attention les T-shirts blancs et bien rincer le lavabo) mais il est très doux et j’aime bien cette sensation de frais et de propre. Attention aussi, le contenant est en verre, et même s’il est épais, ça peut casser (mais bon ça ne m’est pas encore arrivé, et pourtant je suis un peu maladroite).

A noter, pour l’utiliser, il faut mettre quelques gouttes dans un verre et ajouter un peu d’eau, il ne s’utilise pas pur. Du coup, c’est un produit super économique, il en faut vraiment très peu (et pas de risques de dézinguer vos gentilles bactéries buccales qui font bien leur travail).

Le dentifrice

Pour moi, trouver mon dentifrice a été très très difficile, c’était un peu la quête du Graal : j’en ai essayé plein, et souvent j’ai été déçue.

Je n’aime pas les pâtes dentifrices (genre Fluocaril) parce que ça laisse une sensation un peu plâtreuse.
Je n’aime pas non plus les gels parce que je les trouve moins faciles à rincer.
Je n’aime pas les choses trop synthétiques en termes de parfum, ni les choses trop liquides parce que j’ai l’impression de gaspiller.
Je n’aime pas non plus les dentifrices de pharmacie pour les gencives sensibles, parce que je trouvais mes dents moins propres.
En gros, je suis très exigeante sur le dentifrice : quitte à s’en servir plusieurs fois par jour, autant utiliser quelque chose qu’on aime.

J’ai donc testé un nombre conséquent de dentifrices. Un peu par hasard, j’ai pris un jour la pâte dentifrice saline de Weleda, et là, ré-vé-la-tion !
Mon dentifrice !

Pour ceux qui ne connaissent pas, c’est un gel un peu granuleux (je suppose que c’est du fait des grains de sel, mais je n’en suis pas sure), une formule pour limiter le tartre, et ce que j’adore par dessus tout, c’est qu’il est très frais, presque piquant, un peu comme les bonbons Frisk ou Fishermans Friend si vous voyez ce que je veux dire (en gros et en pas très bien dit, ça arrache rigolo).

Le seul petit point négatif, c’est que sur la fin il n’est pas forcément facile d’en extraire le produit, mais c’est complètement mineur à mes yeux, le produit me plait tellement que je suis prête à passer outre cela.

 

Voilà donc pour mes petites astuces, qui me permettent de prendre soin de mes dents, sans toutefois négliger les visites régulières chez le dentiste (qui a validé mon choix de produits, youpi !).

J’espère que cela aura pu être utile, peut être que aurez découvert des pistes pour tester de nouvelles choses si vous avez les dents et les gencives sensibles comme moi (j’espère !) et bravo si vous avez lu jusqu’au bout !

Et vous, qu’utilisez vous pour prendre soin de vos dents ? Vous avez trouvé votre dentifrice favori ?

Bonne journée !

Tagged as: , , , , , ,

2 Comments

  1. Ah ah ah, amie des dents bonjour :-)
    Eh bien moi j’ai tout lu (j’ai toujours été la fayotte), oui, et je ne me suis pas ennuyée!
    (Je regrette de ne pas m’être fait de thé par contre, pas parce que c’était long, non. Juste parce que j’adore le thé.)
    Alors moi, madame, j’ai les dents les plus pourries du monde, non mais les pires. J’ai un papa qui n’avait quasi plus une vraie dent à lui à 20 ans. Il m’a refilé le gène (merci) (ainsi que celui du nez en patate, mais passons.) Je suis moins en crise que lui dans ce domaine, mais j’ai peu de dents sans plombage/dévitalisation/couronne/morceaux de bidet en prothèse dans la bouche, malheureusement. Pourtant, je suis loin d’être une mordue (ah ah ah) de sucre, j’en mange même peu, et je me lave bien les dents, mais c’est ainsi, que veux-tu, ma bonne Suzette, voilà, il faut se faire une raison, je n’attrape jamais une grippe, jamais une gastro (j’en ignore même la sensation), je n’ai jamais mal à la tête, mais j’ai les dents pourries, cariées, douloureuses, soignées de partout que même le pirate des mers lointaines il dirait oh là là c’est quoi cette catastrophe ma chériiiie ça ne va pas du tout.
    Ô toi le créateur de mes jours, toi qui m’a bercée dans des draps blancs alors que mes pâles gencives étaient innocentes, toi qui m’a donné ton nom alors que ma bouche sans caries ne pouvait pas encore le prononcer, toi qui m’a faite un peu à ton image, merci. Et arrête de sourire, ça me fait peur.
    (J’exagère, on ne voit pas. C’est fou ce que peut faire la médecine, de nos jours. Bref.)
    Donc (et me voilà encore à écrire un roman, promis je me calme),
    c’est drôle que tu écrives tout cela, moi qui me demandais justement si je n’allais pas, un peu, tester la brosse à dents électrique…
    Enfin, pour raconter ma teeth-life, je me brosse les dents (même au travail pendant un moment, bonjour le regard des collègues, je passais pour la maniaco-psycho-rigide de la dentition) avec une brosse à dents souple, et du dentifrice toujours sans menthol pour être compatible avec l’homéopathie. Homéophytol, ou un truc comme ça. J’aime bien, j’y suis habituée, je n’en change pas, mémé a trouvé un produit qu’elle aime bien, mémé est perdue quand il faut en prendre un autre et reprend le même tube pour être rassurée. La vie est dure.
    (Pas la brosse à dents, toujours souple, sinon ça saigne.)
    Mémé a d’ailleurs si peur de se retrouver un jour sans brosse à dents quand elle découche (parce que mémé est rock and roll et qu’elle découche, yo), qu’elle en trimballe plusieurs de secours dans différents sacs.
    (Dieu de l’organisation, quand tu nous tiens.)
    Mon dentiste, catastrophé à chaque fois, poussant des petits soupirs peu rassurants devant ma bouche ouverte, laissant échapper de petits bruits onomatopéiques qui me rappellent ceux que l’on fait devant un très mauvais bulletin, me conseille le fil dentaire tous les soirs, mais je suis une très mauvaise élève, ça m’énerve, alors je laisse tomber, mémé préfère aller lire son livre préféré sous la couette ou retrouver celui qui partage son lit et qui n’a pas une seule carie, alors qu’il boulotte du sucre à la pelle, grand démon du partage équitable des chances, sois maudit.
    (Je suis en train de me dire décidément que tout le monde s’en balance de ce que je raconte ici mais je continue quand même. C’est ma thérapie de vidage de valises-fin des vacances. )
    Et alors, je n’ai pas ton problème de sensibilité de gencives, grand bien m’en fasse, déjà que j’ai mal de partout… Mais ton bain de bouche, là, il me dit bien, j’aime bien les produits Weleda, et je ne me fais jamais de bain de bouche, alors que j’aime bien la sensation de propreté qu’il laisse après.
    (Céline arrête ce commentaire qui devient une catastrophe.)
    Du coup, brosse à dents électrique, oui, je vais peut-être tester ça…
    Sinon j’ai lu qu’il ne fallait pas trop se brosser les dents et que 3 fois par jour c’était trop, et cette révélation médicale a fait l’effet d’une bombe dans mes mémé-habitudes, d’autant plus que je l’ai reçue comme une évidence, puisqu’effectivement, en brossant, on attaque l’émail, on favorise les attaques acides, on désinfecte à l’eau de javel et à la pierre ponce quoi si j’ai bien compris. Donc pas plus de 2 brossages. Donc, (bon sang j’espère que c’est toi qui t’es fait un thé depuis le début de ce commentaire), l’hiver, souvent, pour avoir, l’après midi, une sensation de bouche tout de même propre, j’aime bien mâcher un petit morceau de propolis pure, comme un petit chewing gum, en plus j’adore le goût, c’est bon pour la gorge, et c’est un désinfectant naturel, formidable.
    Voilà, tu as le droit de te réveiller!

  2. Bonjour !
    (Dommage pour le thé)
    Alors déjà, le commencement : où as-tu vu que tu as un nez en patate ????
    Les dents, là où c’est fourbe, c’est que si tu es prédisposée à certaines choses, il est possible de faire de la prévention et de limiter les effets négatifs, mais malheureusement la génétique pèse lourd (aïe !)
    Pour l’information, ce dentifrice là est compatible avec les traitements homéopathiques. Et si tu veux tout savoir, la brosse à dents électrique est une Oral-B Vitality (Braun), et les brossettes ce sont des Oral-B 3D white advanced cleaning and whitening (pas vu d’effet blanchissant, mais je les trouve bien, les souples ne me font pas mal si je n’appuie pas comme une brute épaisse).
    Et mémé a bien raison d’avoir et de tenir mordicus (haha) à ses habitudes, même si elle découche (super rock n roll mémé !!), si ça lui convient, c’est le principal !
    (Je confirme que le démon du partage équitable des chances, il s’est un peu vautré : certes je peux passer un jour sans me brosser les dents et il ne se passera rien, par contre je mange un carré de chocolat et j’ai +2kgs) (vade retro satanas !) (comment ça, ça n’a rien à voir ???)
    Le bain de bouche je le trouve très bien, ma dentiste m’a dit que de toute façon les produits Weleda étaient dans le top du marché, et que c’était beaucoup plus mieux que les trucs tout chimiques de la pharmacie qu’on dirait de l’eau de javel (c’est tellement immonde ces trucs !).
    Ah je note l’idée de la propolis pour l’hiver c’est une bonne idée, je vais chercher ça dans le magasin bio, ça va être terrible.
    (Pas de thé ici, parce qu’à 18h c’est pas raisonnable) (sinon mamie elle dort pas tu vois)(mais de l’eau de coco parce qu’avec ce temps qui fait un peu n’importe quoi, il faut quand même s’hydrater).
    En tout cas, il est très bien et très gentil ton commentaire, merci, au moins, il aura plu / servi à quelqu’un.
    Et ça c’est trop cool !
    (Un jour, j’apprendrais à parler mieux, mais pas aujourd’hui, aujourd’hui c’est relaxe, d’accord ?).
    Plein de bisous jolie Cél, bon retour de vacances !

Leave a Response

:-) :( :(( :? 8) :D :P :oops: :cry: :wink: :love: X( :x