Mnêmosunê

Les petits riens forgent de belles existences…

Qu’avez-vous aimé dans votre dernière lecture ?

Ces derniers temps, j’ai évoqué à plusieurs reprises à quel point j’étais absorbée dans ma lecture du moment,  et que quand je me décidais enfin à lâcher mon livre pour rejoindre Morphée, j’avais dépassé de quelques heures mon horaire de prédilection pour me coucher.

Jusque-là rien d’étonnant pour ceux qui aiment lire, je pense que ça nous est tous arrivés de dévorer un livre à grands coups de « encore un petit chapitre, rien qu’un » qui se transforment finalement en 10 d’affilée et de grosses cernes sous les yeux le lendemain.

Mnemosune-legardinier-3

En ce moment, je lis Les 3 Mousquetaires de Dumas donc, suite à une (excellente) recommandation de Cél, et ce sont les aventure de d’Artagnan, Athos, Porthos et Aramis qui me tiennent éveillée jusqu’à une heure avancée de la nuit.

Et apparemment, en témoignent les regards mi-horrifiés, mi-sceptiques, mi-moqueurs, mi-indifférents (je sais qu’il y a trop de « mi-quelque chose », le panel des réactions était très varié) que l’on m’a adressé lorsque j’ai évoqué l’ouvrage en question, c’est très incongru de lire Les 3 Mousquetaires.

Je pense être habituée à ce genre de manifestations lorsque j’évoque mes lectures dans la mesure où je lis beaucoup de choses très différentes.

craft-day-1-3

Pour vous donner un exemple, à 20 ans j’avais lu l’intégrale des œuvres de Spinoza, Kant et Nietzche, avec passion, je trouvais que c’était fascinant.
D’ailleurs, je trouve encore aujourd’hui que ces ouvrages sont fascinants.
A la même période, je dévorais aussi  Le Seigneur des Anneaux, que j’ai lu en espagnol, la biographie de Rania de Jordanie, un livre sur le fonctionnement du cerveau, des Amélie Nothomb, et tant d’autres.

Je comprends que ce que je lis actuellement peut paraître original parce que cela ne viendrait pas à l’idée de certains de lire un classique dans la mesure où, dans l’inconscient collectif et/ou personnel, cela fait peut être ressurgir  les souvenirs de sueurs froides associées avec l’étude de texte du cours de français.
Personnellement, il ne me viendrait pas à l’idée de lire un roman d’horreur pour me détendre avant de me coucher par exemple : cela ne correspond pas (aujourd’hui, peut être que dans quelques années ce sera différent) à mon côté hypersensible et donc ce n’est pas ce vers quoi je me tourne naturellement.

l'île des oubliés - Victoria Hislop

Nous avons tous de bonnes raisons d’aimer certains types d’œuvres et je crois qu’il est important de respecter ça. Après tout, il y en a pour tous les goûts !

Ce qui m’étonne en revanche, c’est que personne ne m’a demandé a) l’histoire (c’est en lisant le livre que je me rends compte que j’étais bien loin de la connaître, d’ailleurs), b) ce que j’aimais dans cet ouvrage.

Ce n’est pas la première fois que cela m’arrive (ce qui exclut la thèse du type de livre) : je n’ai pas le souvenir que ce genre de questions soient souvent posées lors des discussions sur les loisirs (parce que c’est valable pour les classiques, les films d’animation, les jeux vidéos, le best sellers, les blockbusters, etc.).

C’est peut être ça, entre autres, qui m’a poussée à partager mes lectures sur ce petit bout de web : pour avoir l’occasion d’échanger sur ce qui fait l’attrait, ou pas, d’une œuvre et ainsi m’ouvrir à d’autres choses, et pourquoi pas, faire découvrir et susciter l’intérêt pour quelque chose qui semblait inaccessible ou pas intéressant.

Le clan des otori lian hearn

C’est sans doute cela, aussi, qui me fait apprécier de lire les revues de lectures, de films, d’expositions ou autres, parce que je suis curieuse de savoir qu’est-ce qui a touché la personne, comment elle a ressenti l’histoire, si le style est dynamique ou plus lent.

Alors voilà, je ne sais pas bien ce que vous pensez de ce sujet, je serais très contente d’avoir vos opinions là-dessus. Si le cœur vous en dit, profitez-en pour me parler des derniers livres que vous avez aimés, ce que vous avez apprécié à leur sujet : j’ai encore bien des livres qui attendent leur heure dans mon kindle, mais je suis toujours preneuse de suggestions motivées.

Et qui sait, peut-être que l’un d’entre vous me convertira aux romans d’épouvante ?

Bonne journée !

PS : En illustration de ce billet, quelques livres que j’ai beaucoup aimés, dont vous pouvez retrouver les revues en cliquant sur les liens suivants : 1, 2, 3 et 4.

Tagged as: , , ,

5 Comments

  1. Marrant ce que tu dis, parce que les 3 mousquetaires ça fait ressurgir plein de souvenirs d’enfance pour moi, mais pas des traumatismes du tout.
    C’est un livre que j’ai lu quand j’étais encore au primaire je crois, dans une belle édition reliée que j’avais reçue pour je ne sais plus quelle occasion, j’ai ADORE ce pavé, que j’ai lu pour le plaisir, et que je pense je relirais encore avec plaisir (si j’avais le temps, sniff).
    J’y ai passé des heures à vivre toutes les aventures des mousquetaires, le suspense, les complots, les grandes déclarations romantiques, etc. C’est du beau roman et certains auteurs de notre époque feraient bien de s’en inspirer…

    Il y a une suite également écrite par Dumas, le savais-tu ?
    Le titre m’échappe mais Google pourra sans doute te renseigner. Mes souvenirs de celui-là sont plus nébuleux, mais ça se passait très longtemps après.

    Bref.
    Il est un peu tard pour que j’en fasse des tonnes, mais je suis toujours ravie de lire tes opinions sur les livres que tu lis.
    Perso en ce moment c’est plus « développement personnel » mon horizon de lecture, mais je note toujours les titres des romans dans un coin, pour plus tard.

    (Kant et Spinoza en revanche, ça me tomberait des mains)

    • C’est la première fois que je lis Les 3 Mousquetaires et vraiment je trouve que c’est très chouette. Je ne me rappelle pas forcément de tout ce que j’ai pu lire pendant mes études, mais je me souviens avoir a-do-ré Le portrait de Dorian Gray et que Kafka ce n’était pas trop ma tasse de thé.
      Je ne savais pas qu’il y avait une suite, après j’ai le Comte de Monte-Cristo qui m’attends, ce qui ne va pas m’empêcher d’aller voir ce que Google en dis (non mais !).
      Han, merci c’est gentil pour les revues :love:
      J’ai eu aussi une période « développement personnel » surtout l’année dernière, et puis là je reviens aux classiques, je ne sais pas c’est fluctuant tout ça, sans doute en fonction de mon humeur.
      (Ah oui Kant et Spinoza c’est particulier, bien que je trouve le second plus accessible que le premier. Enfin c’était ma période de fascination pour les philosophes, j’avais même commencé l’Être et le Néant de Sartre, c’est dire) (Je crois que j’ai tenu 10 pages, c’était trop compliqué pour moi…)

  2. Les suites es « Trois mousquetaires » : « Vingt ans après » et « Le vicomte de Bragelonne » (par contre préparez vos mouchoir pour le dernier). Dumas a été, bien plus que mes profs d’histoire, capable de me faire retenir quelques repères historiques, j’ai passé de ces nuits blanches avec lui !

    • Oh merci Anna pour ces précisions, je vais me le noter !
      Je ne suis pas non plus très forte en histoire et c’est vrai que c’est une manière assez sympathique d’avoir quelques repères.
      Quant aux nuits blanches, je ne peux qu’être d’accord !

Trackbacks

  1. Les 3 Mousquetaires – Alexandre Dumas | Mnêmosunê

Leave a Response

:-) :( :(( :? 8) :D :P :oops: :cry: :wink: :love: X( :x