L’autre jour, j’ai fait une mayonnaise.

Il y a peu, il y avait un chou fleur dans ma cuisine.

J’aime bien le chou fleur. Déjà parce  que je trouve que c’est joli ces petites fleurettes en bouquet serré. Ensuite parce que je trouve que c’est très bon, aussi bien cru que cuit.

L’inconvénient du chou fleur, c’est que c’est un peu gros. Et que du coup, quand j’en achète un, j’en mange pendant toute la semaine. Alors il faut que je trouve des façons différentes de l’assaisonner et de le cuisiner.

Bien sûr, il y a le fameux gratin de chou fleur, ou encore le chou fleur à la vapeur.

Mais j’aime bien le manger cru aussi, avec une petite trempette, une sauce un peu épaisse dans laquelle tremper les fleurettes. Cette façon de manger a toutes mes faveurs puisque je préfère picorer plutôt que de me mettre à table pour un classique « entrée-plat-dessert ».

première mayonnaise
La photo est pas terrible, mais il était tard. C’était peut être l’émotion aussi.

Pas de yaourt ou quoi pour faire un dip au curry.

Et puis là, l’idée. Une mayonnaise.

« Nan mais tu rigoles, faire une mayonnaise à 21h, alors que tu n’as jamais réussi à en faire une ? » « J’essaie quand même » (oui, je me parle toute seule)

Je sors mes œufs, la moutarde, le batteur électrique. L’huile d’olive est déjà à portée de main.

« Je vais peut être pas en faire 25 tonnes quand même, il n’y a que moi pour en manger »

Je récupère un jaune d’œuf, j’y ajoute un peu de moutarde, je mélange (ça c’est l’astuce de mon papa) (et dans le Elle à Table, ils disent qu’il faut faire comme ça aussi) (alors j’écoute, parfois je suis docile).

J’attrape le batteur de la main gauche, l’huile dans la main droite, mais en fait non, ça va pas le faire. Je pose la bouteille d’huile avant de faire un carnage.

Le batteur dans la main droite, l’huile dans la main gauche.

J’appuie sur le bouton.

Le batteur n’est pas branché.

Je repose tout, je branche le batteur, batteur dans la main gauche, non la main droite, huile dans la main gauche.

J’appuie sur le bouton. J’ai bien cru que j’allais décorer ma cuisine avec des petits pois jaunes. Mais non. Le bol lui, ça le fait vibrer le batteur, mais le jaune d’œuf et la moutarde sont maintenant intimes.

C’est là que je dois verser l’huile en mince filet, non ? Oh, je mélange encore un peu. Et puis en fait si, je verse un peu.

Il y en a assez là ? Non c’est pas encore ça, encore un peu.

Au pire, ça me fera un masque pour mes cheveux.

Ah mais en fait, ça commence à ressembler à quelque chose. On dirait même que ça s’émulsionne comme il faut…

C’est tout ?

première mayonnaise
Pas mieux pour la photo, mais là, j’étais fière (si, je vous jure)

L’autre jour, j’ai fait une mayonnaise.

Et j’étais même pas malade*.

Bon appétit !

* Si vous n’avez pas compris, relisez ça.

4 thoughts on “L’autre jour, j’ai fait une mayonnaise.

  1. Il y a une légende qui dit qu’il faut que tous les ingrédients soient à température ambiante… J’ai jamais cru à cette bêtise, jusqu’au jour où j’ai raté ma mayo car le jaune d’oeuf était trop froid…

    1. Ah oui, je l’ai entendu celle là aussi, et du coup j’avais tout préparé avant de commencer.
      Mais du coup, je me rappellerai que c’est vrai, merci ! 🙂

    1. J’aime bien la mayo quand elle est bien parfumée, ce qui n’était pas forcément le cas pour ce premier essai.
      C’est pas grave, je ferai mieux la prochaine fois 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.