Mnêmosunê

Les petits riens forgent de belles existences…

Courge spaghetti, sauce champignons et poireau

Connaissez-vous la courge spaghetti ? C’est une courge assez particulière. Elle est jaune, elle a un peu la forme d’un ballon de rugby et toute sa spécificité tient à sa chair : quand elle est cuite, la chair forme des filaments, un peu comme des spaghettis (d’où son nom), même si je trouve que ça ressemble plus à des nouilles de riz (qu’on met dans les rouleaux de printemps par exemple).

La première fois que j’ai voulu cuisiner une courge spaghetti n’a pas été très concluante. Ce jour là, j’allais garder le chat de la copine au manteau orange, chat qui s’est tout de suite enamouré de la courge. Il n’arrêtait pas de se frotter dessus, de jouer avec. Une minute d’inattention et la courge se baladait dans l’appartement, le chat étant tout fier de sa débrouillardise. Fort heureusement, c’est assez robuste ces petites choses là, elle n’était donc pas abîmée (je parle de la courge là) (mais le chat allait bien aussi hein).

Comme tous les légumes inconnus qui arrivent chez moi, j’ai décidé de la cuire à l’eau, histoire de voir quel goût ça a. Autant la texture de la chair m’avait conquise, autant j’ai trouvé le goût assez fade. J’étais donc un peu restée sur ma faim. Fin de l’acte 1.

courge-spaghetti-2Pour cette version, je vous propose de l’agrémenter avec une petite sauce aux champignons et au vert de poireau. J’ai découvert cette sauce dans le livre Légumes bios, mode d’emploi de Valérie Cupillard que j’ai eu à Noël, et elle est vraiment savoureuse. Vous pouvez très bien vous en servir pour agrémenter des légumes vapeur, des pâtes, du riz, c’est une sauce multi-fonctions !

La recette est bien entendu très simple, le plus long étant le temps de cuisson de la courge…

Cette photo, c'est pour faire plaisir à Rock & Tea

Cette photo, c’est pour faire plaisir à Rock & Tea

Ingrédients :

  • 1 courge spaghetti (taille à choisir en fonction de votre appétit et du nombre de convives : avec celle-ci, j’ai eu pour deux repas, sachant que c’était la base de mon assiette)
  • 200g de vert de poireaux (utilisez les blancs pour faire une tarte, une fondue de poireaux, une soupe ou pour les manger vapeur)
  • 200g de champignons
  • Huile pour la cuisson (j’ai choisi de l’huile de coco, mais vous pouvez prendre de l’huile d’olive)
  • Miso (le mien est brun, mais à vous de choisir celui que vous préférez. Si vous n’en avez pas, vous pouvez substituer avec du sel aux herbes)
  • Eau (ou bouillon de légumes, ou lait de riz, à votre convenance).

Réalisation :

  1. Cuire la courge spaghetti. Pour ce faire, plusieurs options : la cuire à l’eau dans un fait tout, la cuire à l’auto-cuiseur ou bien la cuire à la vapeur. Pour la cuisson à l’eau ou à la vapeur, comptez une petite heure, pour la cuisson à l’auto-cuiseur 30 minutes suffisent.
  2. A mi-parcours de la cuisson de la courge, commencer à préparer la sauce : laver et émincer les verts de poireaux et les champignons. Réserver.
  3. Dans une grande sauteuse, mettre de l’huile à chauffer. Quand l’huile est chaude mettre les légumes et les faire sauter quelques minutes.
  4. Ajouter 2 ou 3 cuillères à soupe d’eau, couvrir et laisser cuire 10 minutes.
  5. Mettre les légumes dans le blender, mixer. Ajouter de l’eau (ou du bouillon, ou du lait de riz) si besoin pour obtenir une consistance de sauce qui vous convienne.
  6. Ajouter le miso (si vous l’utilisez) dans le bol du blender et mixer encore un peu. Sinon, saler au goût la préparation, réserver au chaud (sans faire cuire le miso !).
  7. Prendre la courge spaghetti (sans se brûler), la découper en deux. Ôter la partie fibreuse avec les graines, et disposer la chair dans les assiettes (la chair se détache normalement très facilement).
  8. Ajouter de la sauce selon votre goût.
  9. Bon appétit !

courge-spaghetti-3Avec les proportions données, vous avez de la sauce pour 4 personnes, et vu à quel point elle est délicieuse vous pouvez en préparer en grande quantité ! Avec la courge spaghetti, je trouve que les deux saveurs s’équilibrent bien. J’ai aussi testé avec des nouilles soba et des blancs de poireau à la vapeur et c’est très bon ! La sauce est aussi bonne chaude que froide.

L’utilisation de l’huile de coco apporte une touche asiatique à la sauce, sans être trop prenante. Avec le miso, je trouve que cela s’associe très bien. Mais si vous n’aimez pas le goût coco, prenez une huile qui se tient à la cuisson, comme l’huile d’olive.
L’utilisation du lait de riz plutôt qu’un autre lait permet de ne pas dénaturer le goût de la sauce, le lait de riz étant plutôt neutre.
Le miso se trouve facilement dans les épiceries asiatiques ou dans les magasins bios.

Voilà de quoi faire le plein de légumes et de vitamines en hiver, et avec gourmandise !

Bonne journée !

Tagged as: , , ,

Leave a Response

:-) :( :(( :? 8) :D :P :oops: :cry: :wink: :love: X( :x