Pourquoi j’ai pris un cours de couture (+ 3 choses que j’ai apprises !)

Il y a quelques mois, alors que cela me trottait dans la tête depuis un bon moment, j’ai pris un cours de couture.
Oui, oui, parfaitement.

Un cours de couture.

Pourtant, j’en avais déjà fait auparavant (par exemple une trousse en coton enduit ou une petite pochette bicolore), mais rien à faire, je n’arrivais pas à m’enlever l’idée de prendre un cours de couture de l’esprit.

Cours de couture : mon expérience !

Pourquoi prendre un cours de couture ?

A l’origine de cette idée persistante se trouvaient trois motivations (mais vous en avez peut être d’autres !)…

Prendre ou casser des habitudes

Comme beaucoup de choses que je fais dans ma vie, j’ai appris la couture un peu sur le tas (et sur le tard aussi). Plus ou moins par moi-même, avec beaucoup d’expérimentations. Si, en soi, être autodidacte est une bonne chose, c’est aussi un moyen assez facile de prendre des mauvaises habitudes. Et je craignais (avec raison !) d’en avoir pris quelques unes, aussi je voulais m’en débarrasser le plus vite possible… Et les remplacer par les bonnes pratiques !

Pouvoir bénéficier des conseils d’une personne expérimentée

C’est d’ailleurs un des critères qui a joué dans le choix de l’endroit où j’ai pris mon cours (Happy Couture pour ceux que cela intéresse !). Je voulais que ce soit quelqu’un qui pratique régulièrement la couture, qui allait pouvoir répondre à toutes mes questions plus ou moins farfelues sur les tissus, le fil et tout ce qui touche à la couture. L’avantage que je voyais au cours, c’était aussi de pouvoir être corrigée ou aiguillée en cas de besoin.

Pouvoir voir les conseils mis en application

Et enfin, cela va sans doute paraître évident, mais je voulais pouvoir voir les conseils. Bien sûr, vous allez me dire qu’il y a tout un tas de tutoriels sur YouTube et que j’aurais pu me baser là dessus plutôt que de prendre un cours.
Certes.
Mais l’avantage du cours de couture, c’est qu’on n’est pas limité à un seul point de vue (celui de la ou des caméras pour YouTube par exemple) : on peut retourner l’ouvrage, l’étirer, etc.

Ce que j’y ai appris

Pour ce cours de couture, comme vous l’avez sans doute compris, j’ai appris à faire un coussin en forme de nuage (n’est-il pas super mignon franchement ? Personnellement je l’adore !).

Je ne vais pas détailler tous les points qui m’ont été enseignés, sinon on ne s’en sortirait pas, à la place je vais vous lister les trois points qui me taraudaient et que le cours a permis d’éclaircir.

Bien placer mes mains sur la machine

Vous vous rappelez quand je parlais de mauvaises habitudes ? Hé bien voilà la première : le placement de mes mains  pour guider le tissu lors de sa progression. J’avais pour habitude de placer ma main droite à droite du tissu, ce qui a priori n’est pas une bonne idée !

J’ai encore besoin d’être vigilante pour bien placer ma main droite comme il le faut, mais le cours aura permis de débusquer cette mauvaise habitude.

Et vous voulez savoir le meilleur dans l’histoire ? C’est beaucoup plus facile de guider son tissu et de faire de belles coutures avec les mains bien placées !

Bien placer les aiguilles qui maintiennent le tissu

Sur ce point là, il paraît qu’il y a deux écoles : ceux qui mettent les aiguilles perpendiculairement à la couture et ceux qui les mettent parallèlement.

J’avais pour habitude de les mettre perpendiculairement et de régulièrement casser mes aiguilles qui maintiennent le tissu pour la couture. Pendant le cours, la prof (d’obédience « aiguilles parallèles » donc) m’a montré comment bien les placer (à quelle distance du bord, à quelle distance les unes des autres …) et quand les enlever.

Et là encore, miracle (ou pas) avec les bons gestes et les bonnes techniques ça va tout de suite mieux !

Choisir la bonne tension du fil

Je ne sais pas pourquoi, mais la tension du fil était un truc inextricable dans ma tête, un peu comme l’ouverture en photographie. J’avais donc beaucoup de difficultés à trouver la bonne tension et à ne pas refaire je ne sais combien de fois mes coutures parce que la tension était trop forte ou trop faible.

Comme pour le reste, une fois qu’on vous explique et qu’on vous montre, avec plusieurs tensions différentes sur plusieurs types de tissu, forcément ça éclaircit les choses. Et finalement c’est bien moins compliqué que ce que je croyais !

coussin nuage cours de couture

Bonus : Comment bien choisir son cours de couture ?

Je pourrais faire un article entier rien que là dessus, mais pour aujourd’hui je vais m’en tenir aux critères que j’ai choisi pour sélectionner mon cours de couture : à vous d’adapter en fonction de vos besoins et exigences, car après tout c’est très personnel !

Le projet

Je le mets au tout début de cette liste, parce que ça a été un des éléments clé.

Dans la mesure où j’avais déjà fait un peu de couture auparavant, je voulais un projet qui suscite ma curiosité et apporte un peu de challenge. Je ne voulais pas refaire une énième trousse, et pourtant c’est un projet que l’on retrouve souvent dans les cours de couture pour débutants.

Quand j’ai échangé avec les différents professeurs, je leur ai à tous demandé pourquoi ils choisissaient ce projet : quelles étaient les techniques qui allaient être abordées, quelle proportion entre la théorie et la pratique, etc.

N’oubliez pas aussi de demander si les fournitures du projet sont incluses dans le prix du cours !

Cours en groupe ou cours individuel ?

Pour ce point là, de mon côté, c’était assez clair : cours individuel pour pouvoir poser toutes mes questions à tout moment et avoir le plus d’explications possibles sur les problématiques que j’avais. Je ne regrette pas ce choix parce qu’effectivement j’ai pu échanger avec la prof quant à mes difficultés et elle a pu corriger lorsque nécessaire.

Cependant, je pense que si vous êtes un peu plus expérimenté(e) ou si vous voulez suivre des cours de couture régulièrement, les cours en groupe sont intéressants (et ils permettent de rencontrer des personnes qui partagent un intérêt pour la couture au passage !).

Localisation, durée, tarif, etc.

Bien entendu, il ne serait pas complet de parler de choix d’un cours de couture (ou de quelque cours que ce soit d’ailleurs !) sans mentionner les basiques :

  • A quelle distance de chez vous se situe le cours ? Est-il facile d’accès en transport ou en voiture ? Ce point est particulièrement important si vous devez ramener votre matériel et notamment votre machine à coudre !
  • Quel est le matériel fourni ? Devez-vous amener votre machine ? Est-ce que chaque participant va bénéficier d’une machine ? Le tissu utilisé pour le projet est-il fourni ? Son prix est-il inclus dans le prix du cours ?
  • Combien de temps dure le cours ? Cette durée est-elle suffisante pour compléter le projet et pouvoir poser ses questions ?
  • Qui est le professeur ? Depuis combien de temps cette personne fait-elle de la couture ? Quels types de projet cette personne réalise-t-elle ?

coussin nuage cours de couture

De mon côté je suis très contente de mon expérience : j’ai trouvé réponse à mes questions, j’ai identifié des pistes d’amélioration et je suis ravie du projet réalisé, le tout pour un très bon rapport qualité/prix,  je ne peux donc que vous recommander de faire de même. Je vous recommande aussi l’adresse si vous êtes en région parisienne, la prof, qui est la propriétaire de la boutique, est absolument charmante et très pédagogue.

N’hésitez pas à laisser en commentaire votre expérience de cours de couture (ou à expliquer pourquoi l’idée vous tente !) et, si l’article vous a plu, n’hésitez pas à le partager sur les réseaux sociaux !

Bonne journée !

One thought on “Pourquoi j’ai pris un cours de couture (+ 3 choses que j’ai apprises !)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.