Le chou, avec des lardons, c’est bon

Récapitulons.

C’est l’hiver (non, sans blague ?) donc il fait plutôt frais (voire froid) et on a besoin de réconfort.
J’ai affronté (vaillamment) un épisode de sinusite assez carabiné (un gros mois quoi) (mais ça va mieux maintenant, merci) (je vous raconterai comment un acupuncteur m’a débarrassé de mon mal de tête en 45 minutes) (alors que le paracétamol, lui, il n’arrivait à rien).
Et quand j’ai froid et que je suis malade, je fais de la soupe (si vous avez pas compris ça, c’est que vous êtes un nouveau visiteur) (bienvenue !).
Notamment de la soupe paysanne, parce que la saucisse de Morteau c’est la vie (et c’est pour cela que j’en ai mis dans la délicieuse soupe d’endives).

Sauf que.
Je vis seule.
Je me vois mal inviter des amis à manger de la soupe (« Hey la gang, ça vous dit une soirée soupe ? » c’est pas vraiment vendeur ou sexy je trouve) (je préfère faire un goûter avec des bons gâteaux).
Or pour la soupe paysanne, il faut du chou (vert, mais là n’est pas vraiment la question) (enfin pas encore).

Dans ce contexte, deux options :

  • J’utilise un chou en entier, et je mange de la soupe paysanne tous les soirs pendant une semaine voir 15 jours ; ou
  • J’utilise seulement la moitié du chou (et avec le reste je fais autre chose) (parce que c’est pas terrible de gaspiller) (et en plus le chou, c’est comme la saucisse de Morteau, c’est bon).

Alors bien sûr, pour utiliser la seconde moitié du chou, je peux faire une autre soupe.
Mais à force, la soupe, j’en ai un peu marre.
Et puis je ne suis plus malade, alors j’ai envie d’autre chose.

Mais que faire ?
Là, bien sûr, je cherche. Dans ma tête d’abord.
Mais je ne suis pas experte es cuisine du chou (je ne suis pas experte es cuisine tout court).
Ensuite, je me demande dans quel livre je vais bien pouvoir trouver une recette qui me convienne.
Et avant même de réellement investiguer, Anne vient à mon secours (parfois, j’ai l’impression qu’entre Bordelais il y a comme des connexions cognitives relevant de l’ésotérique) (oui, je sais, ça fait un moment que je n’habite plus Bordeaux, mais laissez-moi croire qu’entre Bordelais on se comprend sans rien dire) (la fraternité du pays quoi) (je suis utopiste) (mais poétique, j’arrive à parler fraternité en même temps que de chou quand même).

Bref.
Donc Anne publie une recette de chou vert aux petits lardons.
Allez, zou (oui, pour la cuisine, je fonctionne un peu au coup de cœur) (comme pour les sous-vêtements, les chaussures, les cosmétiques et plein d’autres choses).

Ingrédients (pour 2 repas) :

  • 1/2 chou vert
  • 2 barquettes de lardons fumés (oui, je suis gourmande, les lardons, c’est comme la saucisse de Morteau, c’est bon)
  • Sel et poivreChou vert aux lardons

Préparation :

  1. Enlever la partie dure du chou et les premières feuilles. Le nettoyer et l’émincer.
  2. Mettre de l’eau salée dans une grande casserole à chauffer. Quand l’eau bout, blanchir le chou 5 minutes à partir de la reprise de l’ébullition. Égoutter.
  3. Dans une poêle, faire revenir les lardons à feu vif. Quand ils sont bien dorés, ajouter le chou et poursuivre la cuisson quelques minutes. Attention, le chou ne doit pas devenir mou.
  4. Saler, poivrer, déguster.

Si avec ça vous ne devenez pas adeptes de la soupe paysanne parce qu’il y a un chou à écouler, moi je sais plus ce qu’il faut faire !
(Manger de la saucisse de Morteau ?)

Bon appétit !

2 thoughts on “Le chou, avec des lardons, c’est bon

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.