La fin de la malédiction des rideaux ?

L’an dernier, après avoir attendu quelques années pour les acheter puis les poser, j’avais enfin des rideaux pour la baie vitrée du salon. Bien sûr une fois posés, j’étais toute contente (je le suis toujours d’ailleurs), je trouve que ça finit bien une pièce (et puis ça évite que mon voisin ne regarde tout ce qui se passe dans mon appartement).

Alors les rideaux des fenêtres, c’était bon, c’était fait. Par contre, il me manquait un rideau, sans doute celui qui me serait le plus pratique, le rideau de douche. Oh bien sûr, au bout de 4 ans j’ai mes habitudes, je sais comment bien me positionner pour ne pas faire de ma mini salle de bains une piscine.

Mais quid des gens (rares certes, j’ai un peu honte de mon petit appartement) qui viennent me rendre visite ici ?

Du coup, dans un coin de ma tête, je m’étais dit qu’il fallait que j’achète une tringle et un rideau. Rien de bien compliqué. Sauf que la première tringle que j’ai achetée était trop petite, alors je l’ai ramenée…

Et puis les jours, les semaines, les mois se sont écoulés et avec eux la motivation s’en est allée. Je pensais partir, que cela ne prendrait pas autant de temps, bref je me disais que ça ne valait pas le coup que j’achète ça.

Pourtant la semaine prochaine, j’ai une amie qui vient passer quelques jours ici. Alors vendredi midi avec une collègue nous sommes allées chez Casto, ça a pris 15 minutes pour qu’on trouve ce que je cherchais (parce qu’il fallait que je répare quelque chose en plus). En rentrant, j’avais un peu de temps, je me suis dit que ça ne devait pas être trop sorcier…

rideau_doucheVoilà comment on en arrive à faire un article à propos d’un rideau de douche blanc et d’une tringle extensible.

Je suis contente de l’avoir fait.
Vraiment.

Par contre je m’interroge.
Si je n’en avais pas parlé à ma collègue, si elle ne m’avait pas accompagnée, combien de temps cela aurait pris ? Si mon amie n’était pas venue, est-ce que j’aurais acheté le rideau ?
Pendant combien de temps, encore, vais-je continuer à tergiverser pendant des temps interminables pour me décider à faire quelque chose qui me ferait du bien ?

Parfois je me fais peur à si peu prendre soin de mon bien-être, de mon intérieur, de ma sérénité. Pourquoi je réfléchis autant, pourquoi je me décourage, pourquoi ?

Comme quoi un bête rideau peut être révélateur de bien des choses…
(Mais maintenant il est là 🙂 )

Bonne journée !

3 thoughts on “La fin de la malédiction des rideaux ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.