Mnêmosunê

Les petits riens forgent de belles existences…

Madeleine, vintage et technologie (ou presque)

Il existe des objets, apparemment anodins voire inutiles pour le commun des mortels, qui revêtent pour d’autres personnes un symbolisme particulier, un souvenir qui nous les rend attachants, peut être bien plus que de raison.

Il y a quelques mois, mon papa a déménagé. Et comme la nouvelle maison est plus petite que la précédente, il fallait bien faire du tri. D’autant plus qu’entre ses affaires, celles de ma belle-mère, les cartons du précédent déménagement qui étaient encore plus ou moins intacts et les choses que mon frère et moi avons laissé là « en attendant » (un logement plus grand, un sursaut de motivation pour faire le tri ou je ne sais trop quoi d’autre, enfin en attendant quoi), des affaires, il y en avait beaucoup.

Alors du coup mon papa il avait bien besoin d’un petit coup de main pour savoir de quoi il pouvait raisonnablement se séparer sans qu’on ait le cœur brisé. Et quand il m’a demandé ce que je voulais garder, la réponse qui a fusé, naturellement et bien avant quoi que ce soit d’autre (ai-je seulement cité quelque chose d’autre ? Je ne me rappelle plus… ), c’était…

super-nintendoLa Super Nes.

Je sais bien que pour beaucoup, la Super Nintendo c’est juste une vieille console obsolète, un truc rétro limite préhistorique avec lequel on ne voit pas trop bien l’utilité de s’encombrer quand on regarde les consoles de dernière génération.

Mais pas pour moi.

Ma Super Nintendo (oui, celle là avec les autocollants tout moches c’était la mienne, mon frère avait la sienne, qui a été revendue depuis), c’est tout un symbole. C’était l’époque où je jouais avec mon frère, qu’on joue l’un contre l’autre ou l’un avec l’autre. J’y ai aussi joué avec mon papa (mais mon papa, en fait, je crois qu’il préférait l’Atari) et des copines.

C’était mes premiers jeux de rôles avec des énigmes (Zelda pour ne citer que lui), mes premières frayeurs (Mortal Kombat), mes premiers jeux que je finissais et recommençais sans cesse (Megaman X), mes premiers jeux de plateforme (Mario, bien entendu).

Je ne crois pas être devenue par la suite une « joueuse », même si j’ai vécu pendant des années avec un gamer (et que j’ai participé à des LAN party, y compris en tant qu’organisateur).

En tout cas j’ai un attachement particulier à ces jeux « simples », au graphisme que certains qualifieront de laid mais qui a l’avantage de ne pas me donner mal à la tête et de laisser place à l’imagination de l’enfant qui est au fond de nous, aux musiques reconnaissables parmi mille autres. J’ai beaucoup de mal à me faire aux jeux plus réalistes, plus 3D, plus modernes. Moi j’aime bien ces vieux jeux, cette vieille console à cartouche, ces manettes qui ne comprennent pas forcément tout le temps ni tout de suite que bon sang là on vient d’appuyer sur B, sur B je te dis, mais tu me le fais mon B ou bien ?!

Alors voilà, il y a quelques semaines, j’ai embarqué la Super Nes et quelques uns de ses jeux dans des cartons, non sans avoir testé la bête avant pour voir si elle marchait.

Si vous aviez vu mes yeux brillants et mon sourire, entendu mon petit cri ravi quand la musique de Super Mario World s’est lancée, vous comprendriez à quel point la Super Nes c’est bien plus que du retrogaming, bien plus qu’une vieille console qui a besoin d’un petit coup de nettoyage à mes yeux.

C’est une porte vers des souvenirs que je chéris et tant que je pourrai la garder et jouer quelques heures dessus, je la garderai. C’est un peu ma madeleine de Proust vous voyez…

Et vous, quelle est la vôtre ? Avez-vous des jeux (vidéo, de plateau…), des consoles, des livres qui ont une place particulière dans votre cœur ?

Bonne journée !

PS : Si par hasard vous avez une bonne idée pour décoller les autocollants sans abîmer la bête, je prends !

Tagged as: , , , , , ,

11 Comments

  1. Selon Wikipedia ton attrait pour cette console a même un nom : http://fr.wikipedia.org/wiki/Retrogaming (article apparemment sans assez de sources, cependant)

    Je découvre ton blog : j’apprécie beaucoup ton style !

    • Bienvenue, merci pour tes compliments !
      Oui je connais le terme de retrogaming, mais je trouve que ça fait un peu « mode » alors je ne l’utilise pas trop (même si je l’ai employé à la fin de l’article)…

  2. héhé c’est bien old school ça ;)

    J’ai eu ma période hardcore gamer si on peut dire… sur Thomson. Là on est plus dans le old school mais dans l’archéologie ;) J’ai toujours mon TO9 mais stocké dans un carton avec d’autres trucs obsolètes que je n’arrive pas à jeter. Pas utile de le remonter pour jouer, la communauté Thomson est certes pas très importante mais y’a de vrais passionnés et on trouve moult émulateurs et adaptations de jeux sur PC et donc il m’arrive parfois de me relancer un petit Temple de Quauthli, mon premier jeu (pas loin de 200 Francs à l’époque pour quelques ko de code !) et sans doute mon préféré.

    Pour les autocollants, même si t’arrives à les décoller tu risques d’avoir des moches traces du fait du vieillissement du plastique. Essaie le gel hydro alcoolique ça marche pas mal et en général c’est pas trop agressif pour le plastoc.

    • Oh tu sais tu parles de l’archéologie pour le Thomson, mais chez mon papa il y a encore l’Atari et on l’aime beaucoup. C’est vrai quoi, Bubble Bobble, Rainbow Island, Gauntlet ou encore Gina Sisters ce sont de vrais bons souvenirs pour moi !
      Je suis aller fouiller un peu sur le jeu dont tu parles, ça me rappelle un jeu sur Atari, mais je ne me rappelle plus son nom…
      Pour les autocollants j’ai réussi, j’ai fait un combo sèche cheveux, huile végétale et vinaigre blanc, et du coup c’est impeccable (et effectivement on voit la trace sur une partie de la console, mais je la préfère comme cela).

  3. Je vois pas pourquoi tu veux décoller les autocollants… ils sont très bien ;-p

    • Les autocollants, si je me rappelle bien, c’était une idée de mon frère à l’époque. Et on va dire qu’ils ont un peu mal vieilli…
      Enfin bon, maintenant elle ne les a plus, elle est toute belle :love:

  4. Avec mes frères, on était à fond sur la Master System II et Alex Kid, l’éternel, l’indétrônable !!

    • Ah ben tu vois je ne connaissais pas Alex Kidd et en fait c’était le prédécesseur de Sonic pour concurrencer Mario (on en apprend tous les jours).
      Et tu l’as toujours la Master System II ?
      (Avec mon frère on était pas DU TOUT d’accord sur les jeux, mais j’y reviendrai)

  5. Bomb Jack et Arkanoid sur le vieil Amstrad pourri à CASSETTES !

    • Ah Arkanoïd j’y jouais sur l’Atari, que de souvenirs (comment nos yeux ont pu se remettre de ça ?) ! Bomb Jack je ne connaissais pas, mais ça a l’air pas mal effectivement.
      (Par contre, disquettes plutôt que cassettes, non ?)

Trackbacks

  1. ** En 2014 ** | Mnêmosunê

Leave a Response

:-) :( :(( :? 8) :D :P :oops: :cry: :wink: :love: X( :x